fr en
Epernay

En bref
Votre avis nous intéresse

Consultez notre nouveau site web.

L’équipe web accepte volontiers vos remarques et suggestions.

Accueil fr > fr > Patrimoine local > Des châteaux en Champagne

Des châteaux en Champagne

par Françoise GRAUX

Des châteaux forts pour jouer au chevalier,

Des châteaux de cartes qui peuvent s’écrouler,

Des châteaux sur la Loire où l’on peut se promener,

Des châteaux en Espagne rien que pour y rêver.

Des châteaux en Champagne qui …que …

Et pourquoi pas ? Le tout est de leur trouver un intérêt particulier.

Des châteaux, il doit y en avoir d’autres, mais ceux d’Epernay et Damery ont leur passé bien personnel. Et leur point commun : ils sont tous deux châteaux d’eau.
Commençons par le sparnacien.

Si vous connaissez quelque peu les monuments de la ville, peut-être le découvrirez-vous derrière cette devinette : son architecte, si comme certains le prétendent, était un émule d’Auguste Marie Toudoire, a construit là un monument inspiré de celui qui surplombe à Paris la gare de Lyon.

Vous ne voyez pas ? Je vous aide : les deux tours se ressemblent.

Et, qui plus est, chacune surplombe la voir ferrée.

Ca vient ? Vous approchez ? Le commanditaire, marqué d’une croix rouge, figure parmi les noms prestigieux de notre commerce local.

La tour est soigneusement gardée : foin des dobermans du vingt et unième siècle, ce sont des lions sculptés qui depuis plus de cent ans, y montent paisiblement la garde … Il faut vraiment que je vous aide encore ?

Il a aujourd’hui abandonné sa fonction première et, passé au rôle d’image de la maison de champagne qu’il domine, est devenu célèbre bien au-delà des limites locales.

Une des dernières mises à l’honneur qui lui a été offerte est celle de figurer sur le timbre d’Epernay édité en 2012.

JPEG

Bingo ! Nous y sommes, elle se voit de loin, la tour du Champagne Castellane, ex château d’eau de L’Union Champenoise, qui n’a rempli cette fonction que très peu de temps. Peut-être la dite tour trouvait-elle dévalorisant de n’être que réservoir d’eau destiné en 1905 à combattre d’éventuels incendies ? Elle patienta bien le premier été, mais dès l’hiver venu, accueillit hypocritement le gel et sa tuyauterie éclata à tout jamais.

Cet ex-réservoir est aujourd’hui consacré à la gloire de la boisson des rois : quelques trois cent bouteilles, sur un palier apprécié des visiteurs partis pour grimper les 250 marches, proposent aux courageux toutes les étiquettes et habillages possibles avec un point commun, bien sûr : les dites bouteilles portent toutes l’appellation Castellane.

Aux autres étapes, des portraits de la famille, des scènes de la vie locale, des affiches, racontent l’histoire des lieux, le temps pour le touriste de souffler avant de réattaquer le colimaçon qui conduit tout là haut :

La tour guette-t-elle, du haut de ses 66 mètres les touristes–fourmis qui arrivent, ou bien compte-t-elle les trains de la voie ferrée Paris-Strasbourg, le long de la Marne qui coule à ses pieds ? Il y a le choix : un vitrage panoramique récompense les courageux qui découvrent la ville et toute la vallée, aux quatre points cardinaux.
Si notre regard porte vers l’ouest, nous sommes dans la bonne direction, puisque, tout là-bas, passé la courbe de la vallée qui masque Mardeuil et Cumières, se dresse notre deuxième château : rejoignons-le.

Il est facile de voir que nous sommes arrivés, c’est écrit en gros sur …. Le château d’eau. Cette fois un vrai, bien classique, bien château d’eau servant de château d‘eau et qui alimente la commune de Damery. Mais oui, à Damery, on boit de l’eau …. parfois … entre deux vendanges.

Car Damery vendange. Damery se réjouit de l’abondance de la récolte. Damery est dépassé par l’abondance de la récolte. Damery se lamente sur toute cette bonne récolte et sur le jus qu’il ne sait plus où stocker : la quantité n’étant pas encore contingentée, ce serait bête de perdre ces 250 mètres cubes de moût, et c’est ce que le château d’eau va ingurgiter dans l’un de ses deux bassins en anneaux.
Renonçant à sa sobriété habituelle pour venir en aide à ses administrés, le château d‘eau accepte l’honneur de cette reconversion et sa participation impromptue à l’élaboration du roi des vins.

C’était en 1970 ; une fois Damery rassuré et la récolte sauvée du gaspi, l’histoire est un peu oubliée.

Mais, je me demande quand même :
Quand le château d’eau nouvelle version est sorti de la griserie de l’honneur qui lui était fait, et quand les robinets du village ont arrosé ensuite les gosiers des locaux du contenu de son réservoir théoriquement revenu à sa fonction première, les Dameriots ont-ils ou n’ont-ils pas quelque peu bâti des châteaux en Espagne ?




Nos réunions
Mardi 12 décembre 18:00
Réunion du conseil d’administration
(Espace Paul Bert)
Dimanche 17 décembre 09:00
Réunion mensuelle
(Espace Paul Bert)

Manifestations
Pas de manifestation programmée pour le moment.
Epernay Marne CA FFAP ADP GPCA Académie Timbre gravé La Poste L'Union RCF